Les élus vivent dans un monde parallèle !

Yeah, I’m back ! Et je ne vous apprends sans doute pas grand chose avec ce titre, ce n’est pas comme si c’était un secret, après tout. Mais ils ont quand même battu des records ces derniers jours en parlant de l’opposition à la loi El Khomri sur le travail. En vrac, les opposants n’ont rien compris (méthode Manuel Valls), les réseaux sociaux et la rue ne font pas la loi et ne commandent pas, un contrat d’élu est le plus précaire de tous les contrats (punaise, je crois que tout le monde serait heureux d’être précaire, avec un tel salaire et autant d’avantages en vrac, tiens), ceux qui sont contre la loi nient la réalité, et j’en passe… Personnellement, je trouve plus parlante une pétition qui réunit plus d’un million de signatures et provoque des manifestations dans tout le pays qu’une autre qui en accumule péniblement 10 000, lesquelles viennent surtout du MEDEF et autres organisations patronales, et de l’opposition. Car, oui, l’opposition soutient à fond ce texte ! Hollande, Macron, Valls, et El Khomri peuvent marquer ce passage du quinquennat d’une pierre blanche rien que pour ça ! Bon, on préférerait qu’ils soient tous d’accord sur un texte qui fait vraiment du bien à la France et à sa population plutôt qu’à une poignée de privilégiés plus ou moins importants, mais ça tient du détail, s’entendra-t-on dire…

Bref, tout ce petit monde nous a fait une éclatante démonstration de vie dans un univers parallèle, dans une tour d’ivoire d’où l’on observe la vie des autres avec amusement et dédain comme le premier beauf venu regarde Les Anges de la Télé Réalité et se sent enfin intelligent. Mais rappelez-moi un truc, nous vivons bien actuellement dans une démocratie ? Quoique, avec l’état d’urgence en cours depuis des mois, on serait plutôt dans une dictature romaine (voire une dictature tout court, diront certains… Comment ça, moi le premier ? Mais nooooooooon, enfin), certes. Et qu’est-ce que la démocratie, sinon un régime où le peuple est souverain ? Seulement, en France, c’est de la démocratie participative et représentative : le peuple est surtout souverain pour décider qui va lui passer la laisse et la corde au cou. Après, c’est cause toujours.
Sauf que le peuple a ses armes pour se faire entendre : les réseaux sociaux, la manif, et la grève. Et c’est là qu’arrivent les réactions outrées de nos chers élus. Permettez-moi de vous rappeler que vous n’êtes pas nos dirigeants au sens propre. Vous n’êtes pas des patrons. Vous êtes « seulement » des représentants, placés à vos postes par NOS soins. Techniquement, nous sommes donc les patrons, et parfaitement en droit de vous remettre à votre place quand vous vous mettez à vous représenter vous-mêmes plutôt que d’aller vers notre intérêt. Ce qui est exactement le cas ici et en bien d’autres occasions.

La réalité, chers élus, c’est NOUS qui la vivons. On se charge simplement de vous la rappeler et de vous remettre sur le bon chemin de temps en temps. Et si cela vous dérange et que vous continuez à nous prendre pour des cons qui ne comprennent rien parce que vous seuls détenez la vérité, sachez qu’un jour, on finira bien par en avoir vraiment marre et tous vous foutre dehors à grands coups de pieds aux fesses ! Et vous serez encore foutus de dire qu’on est déconnectés de la réalité…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s